Les textes de ce site légitimiste n’engagent pas la personne de Louis XX

Vive le Roy
Unir les peuples de France dans l’amour du Roi
Accueil > FRANCAIS > Action > Action

Action

Avant d’être politique, la victoire sera culturelle.
La demande d’informations et de textes de référence de la part de la communauté légitimiste de France se faisait de plus en plus pressante. Nous travaillerons donc à transmettre, dans la mesure de nos modestes moyens, les trésors inestimables de la vieille tradition française. Le mouvement légitimiste n’est-il pas le doyen des mouvements politiques de France ?

Puissent saint Rémi, saint Louis, sainte Jeanne d’Arc et le saint patron de la légitimité - saint Michel - nous soutenir dans ce combat qu’ils ont eux-mêmes mené.

Articles de cette rubrique


Les Cahiers de l’Université d’été de l’UCLF (Action au sein des cercles de l’UCLF)

L’A.B.C. du royalisme
vendredi 1er septembre 2017 par VLR

L’Union des Cercles Légitimistes de France propose déjà plusieurs outils de formation comme son Programme des études politiques ou le Manifeste légitimiste. Les Cahiers de l’Université Saint-Louis constituent, eux-aussi, une synthèse de la pensée royaliste facilement utilisable dans le cadre d’un travail en cellule d’étude. Chaque année, de nouveaux textes illustrant la pensée légitimiste sont ainsi publiés. L’édition de l’Université d’été 2017 est maintenant téléchargeable.



Royalistes, AU TRAVAIL ! (Action au sein des cercles de l’UCLF)

la cellule d’étude, instrument de reconquête
dimanche 11 octobre 2015 par VLR

Quelle action politique pour notre XXIe siècle ? Loin des solutions faciles et artificielles, l’UCLF prône le travail, la persévérance, l’exemple ; bref : l’effort sur soi. En effet, peut-on sérieusement désirer réformer la société ― donc les autres ― sans commencer par se réformer soi-même ? Effort dans l’étude de ce qu’est la monarchie traditionnelle, pour mieux la faire connaître. Effort dans la prise de responsabilités au sein de la Cité, pour donner l’exemple d’une bonne autorité et la faire aimer. Efforts qui sont autant de conditions à la reconquête des esprits et des cœurs.



Mobilisation des ecclésiastiques et religieux pour le Roi (Action)

Une confrérie prie pour le Roi
mardi 1er septembre 2015 par Saintclerc

« En cette heure tragique de l’histoire humaine » (Pie XII), le premier Ordre du Royaume se doit de montrer l’exemple, éclairant et confortant le peuple chrétien. En effet, infidèle à sa mission et à l’ordre voulu par Dieu, la France s’enfonce toujours davantage dans la décadence, la crise et l’enfer d’une vie sans Dieu. Le Clergé catholique, de par le Sacrement de l’Ordre qu’il a reçu malgré son indignité, a un rôle essentiel à mener dans le plan de restauration de l’ordre divin, de réévangélisation de la France et de l’Occident, en remplissant pleinement son rôle d’intermédiaire, de médiateur entre Dieu et la France, confiée au Fils aîné de Son Église.



Autorité et Pouvoir chez les classiques et les modernes (Lettres aux légitimistes catholiques)

La forme du régime politique est-elle neutre ?
samedi 4 avril 2015 par Faoudel

La république moderne légitime son pouvoir par son caractère rationnel, voire scientifique, et lui oppose l’irrationalité d’une monarchie traditionnelle légitimée par le droit divin. Que faut-il comprendre par « rationalité du pouvoir » dans la république ? Qu’est ce que cette autorité que revendique la monarchie traditionnelle ? il y a deux siècles tous les peuples vivaient sous des monarchies traditionnelles, comment expliquer alors l’expansion mondiale et apparemment inexorable des régimes républicains démocratiques ou autocratiques (présidents à vie) ? Y aurait-il une affinité entre la modernité et la république ?



Programme des études politiques de L’UCLF (Action au sein des cercles de l’UCLF)

Agir pour reconstruire la Cité
jeudi 28 août 2014 par VLR

Loin du tapage médiatique, des collages, pétitions, manifestations et autres gesticulations révolutionnaires destinées à s’attirer les faveurs d’une opinion versatile, l’UCLF préconise une action en profondeur discrète et efficace : l’étude en cellule. En effet, convaincre durablement nécessite de s’adresser aux intelligences, d’où l’importance de bien connaître la monarchie traditionnelle française pour la faire aimer ; bien identifier aussi les idéologies pour mieux les démasquer. Aux nombreux légitimistes qui nous demandent un programme d’étude, nous proposons une progression en trois cycles avec des documents mis à jour.



Un mondialiste inattendu : Louis VEUILLOT (1813-1883) (Lettres aux légitimistes catholiques)

ou l’illusion du « parti catholique »
dimanche 19 janvier 2014 par L.Gedeon

Presque 130 ans après sa disparition, Louis Veuillot laisse le souvenir d’un grand défenseur de la Foi dont l’anti-libéralisme est resté proverbial, et pourtant... Négligeant l’ordre naturel et la question essentielle de l’institution politique, il se contente de promouvoir un groupe de pression : le parti catholique. Persuadé que la société reste à inventer, il s’enthousiasme pour la dernière utopie ou pour le dernier homme fort en qui il reconnaît, à chaque fois, l’homme providentiel qui va enfin instaurer la vraie chrétienté. Cette schizophrénie du réalisme religieux et de l’idéalisme politique en fait l’archétype d’un libéralisme pratique grand pourvoyeur d’apostasies.



Interview de Louis XX par le Mouvement Catholique des Familles (Lettres aux légitimistes catholiques)

Les enfants ont besoin d’un père et d’une mère
dimanche 22 décembre 2013 par VLR

Le Prince Louis a accordé récemment un entretien au Mouvement Catholique des Familles. Au sujet de la loi Taubira, le successeur légitime des rois de France rappelle cette évidence ancrée dans la loi naturelle : « les enfants ont besoin d’un père et d’une mère. C’est incontournable. Pourquoi légaliser un système qui produit l’absence, le manque de l’un des deux ? Le deuil d’un des parents. » Nous remercions le MCF de nous permettre de reprendre cette interview tant il est vrai que le combat de ce mouvement et le combat légitimiste présentent un même souci de réaliser l’unité dans la connaissance du réel. Nous partageons aussi cette certitude que le rétablissement d’une société traditionnelle ne peut se concevoir que par la prière, la reconquête intellectuelle et le combat culturel.



Réprobation pontificale des prétendues révélations de Claire FERCHAUD à Loublande (Lettres aux légitimistes catholiques)

Le décret du 12 mars 1920
dimanche 3 novembre 2013 par MabBlavet

Au début du XXe siècle, Claire Ferchaud prétend que Jésus-Christ demande au Président de la République d’apposer le Sacré-Cœur sur le drapeau tricolore pour sauver la France et la faire triompher de ses ennemis. D’illustres voix du catholicisme s’émeuvent de ces « chimères » à relent millénariste comme les dénonce le très traditionaliste cardinal Billot. Pourtant l’engouement pour la voyante de Loublande et ses messages prend de l’ampleur. L’Église a toujours défendu les fidèles contre les faux-prophètes, les illuminés et leurs doctrines, parasites ou cancers de la vraie foi. Aussi le Saint-Siège publie en 1920 une réprobation des « faits de Loublande » que l’on trouve dans les Acta Apostolicae Sedis. Cependant, pour le national-catholicisme — qui néglige ou minimise la portée du décret pontifical —, Claire Ferchaud et son drapeau demeurent des icônes.



Le combat légitimiste (Lettres aux légitimistes catholiques)

Gouvernement par autorité contre gouvernement par opinion
jeudi 29 août 2013 par Faoudel

Bien peu ont conscience de l’extrême fragilité des fondements théoriques des sociétés révolutionnaires et si ces constructions artificielles semblent pourtant triompher sur toute la planète, c’est que jusqu’ici, elles ont réussi à fuir ou à étouffer le débat théorique où elles se savent vulnérables. En effet, pour détourner les hommes des questions essentielles de la loi naturelle, de la légitimité, de l’autorité, du droit divin, d’une part on les enivre par un flux continu d’informations futiles qui font écran à la réalité, et d’autre part on ne leur propose qu’un modèle d’action politique s’adressant aux passions avec des techniques de manipulation bien rodées. C’est donc sur le terrain efficace du débat théorique sur le fondement des sociétés que les légitimistes portent le combat politique et remporteront la victoire.



Le mythe de la « bonne république » chez les catholiques (Lettres aux légitimistes catholiques)

Le parlementarisme : voilà l’ennemi
vendredi 2 novembre 2012 par Faoudel, L.Gedeon

Deux cents ans de Révolution ont réduit les catholiques à l’état de réactionnaires. Chaque nouvelle loi inique les met en campagne pour alerter l’opinion et tenter de faire pression sur le gouvernement. Comme toujours la loi est votée, et la fièvre activiste retombée, ils replongent dans un attentisme providentialiste et défaitiste d’où ils ne sortent que pour voter pour le moindre mal (...) en attendant le prochain coup de l’ennemi. Plutôt que de s’acharner à combattre les symptômes (les mauvaises lois républicaines), pourquoi ne pas reconnaître enfin l’effet corrupteur de ces assemblées délibérantes qui font de l’opinion de la majorité, l’expression de la vérité ? Au lieu de subir les attaques, ne vaut-il pas mieux en reprendre l’initiative avec nos principes (la loi naturelle et l’autorité) et nos armes (la Grâce divine et la raison) pour restaurer des institutions traditionnelles ?



Accueil | Contact | Plan du site | |