Les textes de ce site légitimiste n’engagent pas la personne de Louis XX

Vive le Roy
Unir les peuples de France dans l’amour du Roi

Loi naturelle

info dans groupe Politique

info articles lies mot

Il est une loi véritable, la droite raison, conforme à la nature, universelle, immuable, éternelle dont les ordres invitent au devoir, dont les prohibitions éloignent du mal. Soit qu’elle commande, soit qu’elle défende, ses paroles ne sont ni vaines auprès des bons, ni puissantes sur les méchants. Cette loi ne saurait être contredite par une autre, ni rapportée en quelque partie, ni abrogée tout entière.
Ni le sénat, ni le peuple ne peuvent nous délier de l’obéissance à cette loi. Elle n’a pas besoin d’un nouvel interprète, ou d’un organe nouveau.
Elle ne sera pas autre dans Rome, autre, dans Athènes ; elle ne sera pas autre demain qu’aujourd’hui : mais, dans toutes les nations et dans tous les temps, cette loi régnera toujours, une, éternelle, impérissable ; et le guide commun, le roi de toutes les créatures, Dieu même donne la naissance, la sanction et la publicité à cette loi, que l’homme ne peut méconnaître, sans se fuir lui-même, sans renier sa nature, et par cela seul, sans subir les plus dures expiations, eût-il évité d’ailleurs tout ce qu’on appelle supplice.

CICÉRON, De republica, libri III, 17, in La république de Cicéron traduite d’après un texte découvert par M. Mai, par M. Villemain de l’Académie française, Didier et Cie librairies-éditeurs, 1858, p. 184-185.

Il y a une justice et une injustice dont tous les hommes ont comme une divination et dont le sentiment leur est naturel et commun, même quand il n’existe entre eux aucune communauté ni aucun contrat ; c’est évidemment, par exemple, ce dont parle l’Antigone de Sophocle, quand elle affirme qu’il était juste d’enfreindre la défense et d’ensevelir Polynice ; car c’était là un droit naturel : « Loi qui n’est ni d’aujourd’hui ni d’hier, qui est éternelle et dont personne ne connaît l’origine. »
C’est aussi celle dont Empédocle s’autorise pour interdire de tuer un être animé ; car on ne peut prétendre que cet acte soit juste pour certains, et ne le soit pas pour d’autres : « Mais la loi universelle s’étend en tous sens, à travers l’éther qui règne au loin et aussi la terre immense. »

ARISTOTE, Rhétorique, Livre I, XII, trad. Médéric Dufour et autres, Paris, Les Belles-Lettres, 1967, t. 1.

Articles

Antigone, héroïne de la loi naturelle

vendredi 15 novembre 2013 par Faoudel

La loi humaine ou loi positive, par saint Thomas d’AQUIN

samedi 13 octobre 2012 par Faoudel

La loi naturelle, par CICÉRON (106-43 av. J.C.)

dimanche 2 septembre 2012 par MabBlavet

La loi naturelle, par saint Thomas d’AQUIN

dimanche 5 février 2012 par Faoudel

Le mythe de la « bonne république » chez les catholiques

vendredi 2 novembre 2012 par L.Gedeon, Faoudel

Le Ta Hio, traité de politique et de morale naturelle, par Confucius (500 av. JC)

dimanche 31 mai 2009 par MabBlavet

Quelques préceptes de la loi naturelle, par C.S. LEWIS

samedi 20 avril 2013 par MabBlavet

Mots-clés dans le même groupe

Autres groupes de mots-clés

Accueil | Contact | Plan du site | |