Les textes de ce site légitimiste n’engagent pas la personne de Louis XX

Vive le Roy
Unir les peuples de France dans l’amour du Roi

Les liaisons dangereuses d’Alain ESCADA et de Civitas

Le compromis nationaliste
samedi 15 juin 2013 par Brekilien, Faoudel Enregistrer au format PDF

Les prochaines élections municipales françaises se dérouleront très probablement en mars 2014 et, sur tout l’échiquier politique, les préparatifs vont bon train. Au sein de la droite nationale, les différents groupes issus des multiples scissions récentes et moins récentes, les déçus de l’orientation prise par le Front National sous la houlette de Marine Le Pen, semblent vouloir se regrouper dans le but d’obtenir un pourcentage de voix qui ne soit pas dérisoire.

Le Colloque Civitas du 5 février 2011

Le compte rendu du MNR de Bruno Mégret

Selon le blog du MNR — le Mouvement National Républicain fondé par Bruno Mégret —, le coup d’envoi de la manœuvre aurait été donné le 5 février 2011.

À l’appel de l’institut Civitas, une centaine de personnes venues de toute la France dont un grand nombre d’élus ou d’anciens élus locaux ont travaillé le 5 février à Paris pour examiner les possibilités offertes aux catholiques de faire entendre leur voix aux municipales de 2014 et d’entrer dans les conseils municipaux [...]
  • Annick MARTIN, vice-président du MNR et
  • Yann PHELIPPEAU, secrétaire général adjoint du mouvement, mais aussi
  • Carl LANG, président du Parti de la France, et
  • François FÉRRIER pour la Nouvelle Droite Populaire

ont répondu à l’invitation de Civitas et ont assisté au colloque. Ils ont pu, à cette occasion, discuter avec le secrétaire général de Civitas de l’intérêt de monter des actions de synergie pour les municipales

Source : Le site du Mouvement National Républicain (MNR).

Note sur la Nouvelle Droite Populaire (NDP) de Robert SPIELER

Au sein de la Droite nationale, la Nouvelle Droite Populaire « entend incarner l’aile nationaliste et radicale  » et aspire à être « le grand mouvement de la droite nationaliste et identitaire ».

Source : Le blog de la NDP.

La NDP dispose d’un organe de presse : Synthèse nationale dirigé par Roland HÉLIE. Ce journal/blog propose de nombreux articles et analyses bien construits, ce qui en fait une référence dans les milieux nationalistes et identitaires.

Le sens de notre combat a toujours été le même : lutter contre le mondialisme destructeur des nations, des peuples et des identités ; instaurer un Ordre nouveau, nationaliste, social, populaire et identitaire, seul capable de sauver notre civilisation européenne face à la volonté hégémonique et génocidaire de l’hyper-classe apatride. [...] Concilier la tradition et la révolution, tel est le sens de la synthèse que nous proposons.

Source : Éditorial du n°30 de la revue Synthèse nationale (janvier février 2013)

Conclusion

Civitas est donc bien à l’origine d’une synergie des mouvements nationalistes pour les prochaines municipales selon la méthode du « compromis nationaliste » et avec des mouvements prêts « à concilier Tradition et Révolution ».

Naturellement cette réunion en a appelé d’autres.

Le IVe Congrès nationaliste du 10 avril 2011

Le compte-rendu du site du Congrès nationaliste

Le Congrès Nationaliste rassemble plusieurs acteurs de la réunion du 5 février, accompagnés d’autres responsables. Sont en effet présents :

  • Alain ESCADA (président de Civitas ),
  • Carl LANG (président du Parti de la France ),
  • Jérôme BOURBON (directeur de Rivarol ),
  • Thibaut de CHASSEY (président du Renouveau français ),
  • Roger HOLEINDRE (président du Cercle national des combattants ),
  • Louis LEFRANC (directeur de L’Héritage ),
  • Oleg TIAHNYBOK (président du Parti national ukrainien « Svoboda »),
  • Alberto TORRESANO de la Falange espagnole ,
  • Vincent REYNOUARD.

Source : Le site du Congrès Nationaliste.

Note sur le journal Rivarol et son directeur Jérôme BOURBON

Cet hebdomadaire — destiné aux nationalistes catholiques —, ne cesse de célébrer les différents apôtres de l’idéologie nationaliste et du compromis nationaliste. Le caractère œcuménique de Rivarol peut être illustré par la diversité des invités d’honneur du banquet des 60 ans de Rivarol qui rassemblait le 21 mai 2011 :
  • Vincent REYNOUARD, collaborateur à Rivarol (au moins jusqu’en 2012) [1]
  • Pierre SIDOS, président fondateur du parti Œuvre Française,
  • Robert SPIELER, de la NDP et chroniqueur régulier à Rivarol,
  • Thibaut de CHASSEY du Renouveau Français,
  • Jérôme BOURBON.

Source : Le blog Synthèse nationale de Roland HÉLIE.

Dans l’ordre religieux, Jérôme BOURBON est un ardent militant sedevacantiste : lors de l’exclusion de Mgr WILLIAMSON de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, il s’est distingué par son hostilité véhémente à l’égard du supérieur général, Mgr FELLAY :

C’est donc au cours d’un voyage que le supérieur général a pris ce décret à l’instar d’un homme d’affaires qui renvoie dédaigneusement un laquais entre deux avions... cette inhumanité, cette sécheresse de cœur nous inspirent dégoût et révolte. Il ne suffit pas de parler avec des airs inspirés de spiritualité et de sainteté pour être estimable. Il y a plus de faux dévots que d’authentiques mystiques, de tartufes mitrés que de réels serviteurs de Dieu ...

Il [Mgr FELLAY] ne brille pas par son érudition ni sa finesse d’esprit, même s’il est un manipulateur hors catégorie au point d’avoir enrégimenté la Mère de Dieu dans sa politique de ralliement-apostasie à la Rome moderniste.

Comme dans les procès staliniens, Mgr WILLIAMSON n’a pas eu le droit de faire valoir sa défense...

Jérôme BOURBON, Rivarol, éditorial du 2 novembre 2012.

Note sur Vincent REYNOUARD

Le site du Congrès nationaliste nous présente ainsi le personnage :
Enfin, le chercheur dissident Vincent REYNOUARD, sorti de prison depuis quelques jours, arriva à temps au Congrès pour témoigner de son expérience carcérale et adresser à la foule des mots pleins d’engagement et d’encouragement.

Source : Le site du Congrès nationaliste.

Ce sympathique « chercheur dissident », dont l’enthousiasme est si communicatif, venait de purger une peine de prison pour négationnisme [2]. Vincent REYNOUARD est en effet un militant d’une espèce jusqu’alors jugée impossible : le catho-nazi. Dans le n°30 de son bulletin Sans concession d’avril 2007, il déclare :

Vers quatorze ans, j’ai pu contempler les photos du IIIe Reich. J’ai rapidement compris que le vrai socialisme, celui auquel j’aspirais, avait été réalisé par Adolf HITLER.

Source : Le site du Comité de soutien à Vincent REYNOUARD.

Invité d’honneur aux Banquet des 60 ans de Rivarol, il déclare :

On me dit que je suis un néo-nazi. Mais j’ai envie de répondre : pourquoi néo ?

Source : Le site Synthèse nationale de Roland HÉLIE.

Rompu aux techniques de subversion, grâce à un travail acharné, il réussit à détourner ses partisans — il est vrai peu enclins à l’effort intellectuel — d’une lecture personnelle de l’Encyclique Mit Breneder Sorge contre le nazisme, ainsi que des passages antichrétiens de Mein Kampf et de Libre Propos sur la Guerre et la paix de HITLER, en balayant ces documents d’un revers de main.

La fête de sainte Jeanne d’Arc du 8 mai 2011

Le compte-rendu du site du MNR

Cet évènement permet, semble-t-il, de mesurer les forces du mouvement politique naissant. Écoutons Jean-Claude PHILIPPOT, Délégué aux relations extérieures pour l’Institut Civitas, et, alors, membre du Bureau National du MNR, nous faire le compte rendu des différentes manifestations organisées ce jour-là.

8 mai 2011 : Fête de Ste Jeanne d’Arc,

La France catholique, nationale et identitaire se réveille. Elle est de retour. L’identité nationale, une valeur ringarde et dépassée ? Pas du tout. Les deux défilés qui ont été organisés à Paris le 8 mai démontrent le contraire.

LE PREMIER, le matin, organisé à l’appel

  • de NDP,
  • de Troisième Voie,
  • du Renouveau français,
  • du GUD et
  • de Terre & Peuple

a réuni 1500 jeunes nationalistes autour du thème « la France est de retour : tous contre le mondialisme.

Les participants à cette manifestation ont pu entendre des discours sortant de ce politiquement correct habituel qui n’est que du sida mental. Signalons parmi les discours,

  • Pierre VIAL, qui montra la filiation entre les Versaillais de 1870 et SARKOZY, comment le peuple de France est victime d’une bourgeoisie apatride qui organise l’invasion de notre pays ;
  • Ro­bert SPIELER (président de NDP), qui a lancé un vibrant appel à la libération de la France et de l’Europe, à la création d’une Europe des nations, indépendante des États-Unis et alliée de la Russie ;
  • Serge AYOUB (président de Troisième Voie) qui a rappelé quant à lui la grande continuité du peuple de France de souche qui, depuis Charles Martel, a toujours répondu « présent » face aux envahisseurs et qui saura demain faire la même réponse.

LE SECOND, l’après-midi, organisé par l’Institut Civitas dans le cadre d’un hommage national, a rassemblé près de 5000 catholiques répondant à l’appel d’un comité de parrainage où toutes les sensibilités catholiques traditionnelles étaient représentées et où, s’agissant des responsables politiques,

  • Annick MARTIN (président du MNR ) voisine avec
  • Carl LANG (président du PdF ), avec
  • François FERRIER (du bureau politique de la NDP ), avec
  • Pierre SIDOS (président de l’Œuvre Française ), avec
  • Pierre BERNARD (président de l’Alliance Royale ) et
  • Thibaut de CHASSEY (directeur du Renouveau français )...

Source : Le site du Mouvement National Républicain (MNR).

Note sur Terre & Peuple de Pierre VIAL

Terre & Peuple est une association fondée en 1994 par Pierre VIAL.
Formé au GRECE ou Nouvelle Droite [3], Pierre VIAL manifeste la même haine du christianisme. Il est à présent la référence intellectuelle de la Nouvelle Droite Populaire (NDP).
Comme le GRECE, Terre & Peuple se revendique du paganisme ; plus précisément, ce mouvement identitaire ambitionne de restaurer les racines païennes et celtiques des peuples européens.

Pierre VIAL déclare dans son Discours de Genève du 20 janvier 2013 :

Notre mission est de réveiller la conscience raciale des peuples blancs... Ceux-ci sont désarmés moralement, intellectuellement, psychologiquement... Sont responsables de cet asservissement les monothéismes, les religions du Livre, les fils d’Abraham, comme se définissent aussi bien les musulmans et les chrétiens que les juifs... C’est pourquoi c’est en retrouvant la fidélité à leur âme la plus profonde, à leur plus longue mémoire, à l’héritage des ancêtres, donc à leur identité païenne que les peuples européens pourront se libérer, se remettre debout.

Source : Le site Synthèse nationale de Roland HÉLIE.

Note sur l’Œuvre Française de Pierre SIDOS

L’Œuvre Française est un mouvement nationaliste d’obédience pétainiste :
L’Œuvre française incarne en toute légitimité l’expression publique de la pensée nationaliste, dont le socle demeure le patriotisme national traditionnel. Celui qui a permis à la France historique de se constituer, d’être et de durer comme une unité de destin dans l’universel. Les grandes références d’un nationalisme français, débarrassé de tout esprit partisan, étant
  • la remise en état de la société réalisée à l’époque du Consulat de Bonaparte,
  • la mystique du territoire prônée par BARRÈS,
  • l’empirisme organisateur explicité par Charles MAURRAS,
  • avec en complément des apports nouveaux sociologiques formulés par Édouard DRUMONT, Alexis CARREL, Henry COSTON, Maurice BARDÈCHE.

Source : Le blog de L’Œuvre Française.

Admirateur des « régimes forts » à leader charismatique (BONAPARTE, PÉTAIN, MUSSOLINI), Pierre SIDOS ne va pas cependant jusqu’à suivre le Nazi Vincent REYNOUARD dont il dénonce en 2012 la collaboration avec le journal Rivarol. À cette occasion, le blog Préférence Nationale commente :

Même si Pierre SIDOS n’a jamais caché qu’il considérait HITLER comme le « Napoléon allemand » et MUSSOLINI comme le « dernier des Césars » (une délégation de l’Œuvre s’est d’ailleurs rendue en Italie il y a 15 jours pour commémorer la mort du Duce et d’un dignitaire fasciste), ce nationaliste ne peut tolérer qu’on crache sur le drapeau tricolore.

Source : Le blog Préférence Nationale.

Note sur Troisième Voie de Serge AYOUB

Le mouvement IIIe Voie assume un syncrétisme entre socialisme et nationalisme ; il se pose comme « l’avant-garde solidariste des travailleurs français dans la guerre qui oppose les peuples au mondialisme, qui œuvre à une tyrannie planétaire contrôlée par le capitalisme global.. »
Qui sont les solidaristes ? On pourrait, pour faire un mot, les décrire comme des gens de droite luttant pour une société de gauche. Mais la vérité, c’est que nous ne sommes ni de droite ni de gauche, car les logiques partisanes sont profondément étrangères à notre patriotisme. L’éthique des solidaristes se résume en trois mots : Liberté, Égalité, Fraternité.

[...] Nous avons pris parti pour le peuple parce qu’il représente la force vive de la Nation. Nous avons pris parti pour le peuple, non par démagogie mais par réalisme. De toute notre histoire, c’est lui qui a œuvré, construit, combattu pour le bien commun. C’est lui qui a fait tous les sacrifices. C’est lui la véritable élite de cette nation. Souvenez-vous les paysans, les bâtisseurs des cathédrales, les révolutionnaires, les sans-culottes, les communards, les poilus, les résistants, les ouvriers, et tous ceux qui ont été les héros silencieux du roman historique français.

Source : Le site de IIIe voie.

Partisan de la lutte des classes, le mouvement nationaliste révolutionnaire se revendique naturellement de la Convention de 1793 et réclame, dans son sillage, l’instauration de Comités de Salut Public dans toute la France.

Source : cette amusante vidéo.

Note sur le Groupe Union Défense (GUD)

Le Groupe Union Défense a vu le jour en 1968, au lendemain des évènements bourgeois bolchéviques et décadents de ce charmant (sic) mois de mai de la même année. Mouvement étudiant et lycéen nationaliste révolutionnaire, il a toujours été depuis sa création au cœur du combat pour le salut de la Nation. Son histoire, au sein de la faculté d’Assas II à Paris, de l’université Jean Moulin à Lyon ou dans les rues est connue et reconnue de part ses nombreuses victoires face aux anarcho-communistes transpirants la haine de la Patrie. La peur les envahit, le rat noir veille !

Source : Le blog du GUD.

Conclusion

L’œcuménisme nationaliste s’élargit maintenant tous azimuts aux nationalistes révolutionnaires, aux sedevacantistes, aux néo-nazis et même aux militants païens antichrétiens.

Le « XIVe Forum de la Nation » du 15 octobre 2011

À Lyon, ce jour là, se rassemblent de nouveau, les principaux acteurs de cette tentative. Sous la présidence d’Yvan Benedetti, directeur de jeune.nation.com, on retrouve :

  • Pierre SIDOS (invité d’honneur),
  • André GANDILLON (président des Amis de Rivarol et directeur de Militant),
  • Jérôme BOURBON (Directeur de Rivarol),
  • Gaël de CRÉPY (Renouveau français)... ont répondu à l’appel.
  • Le banquet du soir est animé par le chanteur « Docteur Merlin ».

Source : Le blog Synthèse Nationale de Roland HÉLIE.

Note sur Docteur Merlin

Le « Docteur Merlin » ? C’est ce « sympathique » chanteur, ancien du GRECE et du Front National (il tenait un stand à la fête des BBR) et du MNR, qui, dans les années 80, osait des chansons particulièrement blasphématoires. Elles ont été compilées en CD sous le titre Péchés de jeunesse. Les paroles de certaines d’entre elles peuvent être consultées sur le site identitaire Le coq gaulois. On hésite à les reproduire, mais il le faut :
Christos blues
Ouais, c’est le blues du crucifié
L’histoire du type qu’a un gros nez
Son père était un charpentier
Qui voulait pas se mettre en piste
Alors sa mère s’est fait draguer
Par un centurion pas raciste
Et dans l’étable elle a pondu
Un mec minable, un vrai faux-cul,
Le crucifié.
Pas de pardon
Il faut pas croire que mes chansons
Je ne les chante que par dérision
L’âne, le bœuf, les bergers
Moi ça m’faisait rêver
J’pourrais jamais leur pardonner
De m’avoir tant trompé
Moi j’croyais tout c’qu’on m’racontait
Que les martyrs se comptaient par milliers
Mais l’empereur Julien
Fut tué par un chrétien
J’pourrais jamais leur pardonner
D’avoir tout falsifié
Maint’nant plus rien n’a d’importance
Plus question de volonté de puissance
Religion du désert
Retourne à tes chimères
J’pourrais jamais leur pardonner
D’avoir tué mon passé
Car mes ancêtres qu’étaient païens
Avant d’adorer le Galiléen
Ont fait le Parthénon
En priant Apollon
Et si je chante
C’est en leur nom.
Païen
Cela fait 2000 ans que couronne d’épine
Vient me crever les yeux, qu’on me bat la poitrine
Qu’on me vole mon âme, soi-disant par amour
Alors que les bûchers assombrissaient le jour
Mais l’écume du temps me revient sur les lèvres
Comme un miel de l’Hymette, une bière au genièvre
Et les vagues du Nord crient mes dieux engloutis
Pour tout leur sang lavé à blanchir les hosties
Cela fait 2000 ans que le vent du désert
Jette sur mes remparts ses bibliques colères
Cela fait 2000 ans qu’il me veut à genoux
Humble, honteux, serviteur de son maître jaloux
Les statues mutilées aux collines antiques
Tout l’orgueil effacé aux frontons des portiques
Et les femmes des sources dans les brasiers jetées
Apollon dans l’opprobre, voisin de Galilée
Mais le temps est venu de redresser la tête
Mais le temps est venu de refaire la fête
De danser le corps nu dans les temples au soleil
De l’Olympe endormi de chanter le réveil
D’orichalque et de bronze je me veux une armure
Retrouver dans les pierres mes propres écritures
Ne plus croire qu’en moi et non plus aux miracles
Cela fait 3000 ans qu’à Delphes m’attend l’oracle.

Comment se fait-il que, le 15 octobre 2011, à Lyon, Pierre SIDOS, André GANDILLON, Jérôme BOURBON, Gaël de CRÉPY, qui prétendent tous avoir un vernis plus ou moins catholique ... n’aient pas réagi à l’annonce de la présence de cet individu ? Pourtant, le Renouveau Français était le moteur de la première manifestation parisienne contre... la « christianophobie » !
À noter aussi qu’il n’a jamais été dénoncé non plus par l’AGRIF et son président Bernard ANTHONY ! Ses chansons actuelles sont peut-être moins violentes, mais tout aussi anti-chrétiennes. On peut les écouter sur YouTube : il suffit de taper « Docteur Merlin ».

[NDLR : Gaël de Crépy a contacté VLR pour signaler que contrairement à l’annonce faite par Synthèse Nationale, le Docteur Merlin n’était pas présent lors de la soirée.]

Le 1er « Banquet patriotique » du 12 mai 2012

Organisé à Paris par le Renouveau français.

Tout d’abord,
  • Thibaut de CHASSEY, directeur de l’organisation Renouveau français, a évoqué l’utilité de ce type d’activités... Puis,
  • Alain ESCADA, secrétaire de l’Institut Civitas, a prononcé un plaidoyer pour l’unité des patriotes autour de vrais principes, dans une perspective de résistance face aux menaces du nouvel État socialiste.
  • Jérôme BOURBON, directeur de l’hebdomadaire Rivarol, a pour sa part dressé un portrait au vitriol de la situation politique française et de ses acteurs, dénonçant les reniements. Ce fut ensuite le tour d’
  • Alberto TORRESANO, responsable de la Falange espagnole ...

Enfin, les participants ont eu la bonne surprise d’entendre quelques mots d’invités non annoncés. Tout d’abord, ce fut

  • Jens PÜHSE, responsable du parti allemand NPD, qui en a profité pour remettre des ca­deaux à Thibaut de CHASSEY organisateur de l’événement. Était également présent
  • Matthias FAUST, le dernier président du parti DVU avant la fusion avec le NPD.
  • Ce fut aussi un responsable du mouvement grec l’Aube dorée...

Source : Le site du Banquet Patriotique.

Note sur le Parti National Démocrate d’Allemagne

Le Parti national-démocrate d’Allemagne (Nationaldemokratische Partei Deutschlands, NPD ), fondé en 1964, rassemble des militants du Sozialistische Reichspartei (SRP) et du Deutsche Reichspartei (DRP).
Le NPD a proposé la candidature du dignitaire nazi Rudolf HESS comme Prix Nobel de la Paix.

Le Ve Congrès Nationaliste du 11 mai 2013

Organisé par le Renouveau Français sur le thème «  Défendre la famille, socle de la nation ». Le compte rendu n’a pas été publié mais on connait les intervenants grâce au site du Congrès Nationaliste.

Prendront la parole (par ordre alphabétique) :
  • Jérôme BOURBON, directeur de Rivarol,
  • Thibaut de CHASSEY, directeur du Renouveau français,
  • Alain ESCADA, président de Civitas,
  • Roger HOLEINDRE, président du Cercle national des combattants
  • Carl LANG, président du Parti de la France,
  • Jean-Pierre MAUGENDRE, de Renaissance catholique,
  • Alberto TORRESANO de Falangiste espagnol.

MOUVEMENTS & ASSOCIATIONS

  • Action familiale et scolaire
  • ADIMAD
  • ADMP
  • Alliance pour la Résistance Nationale
  • Cercle franco-hispanique
  • CIVITAS
  • CLAN
  • CSVR
  • Fier de l’être
  • France action jeunesse
  • Fraternité franco-serbe
  • GUD
  • Jeunesses nationalistes
  • Nationalistes espagnols
  • Œuvre française
  • Parti de la France
  • Renaissance catholique
  • Renouveau Français

PUBLICATIONS :

  • Contre-info.com
  • L’Héritage
  • Présent
  • Retour aux sources
  • Rivarol / Écrits de Paris
  • Synthèse nationale

AUTEURS QUI DÉDICACERONT :

  • Laurent GLAUZY
  • Patrick GOFMAN
  • Roger HOLEINDRE
  • Arnaud de LASSUS
  • Lajos MARTON
  • Alain PASCAL
  • Jean de ROUEN
  • Hervé RYSSEN

Source : Le site du Congrès Nationaliste.

Note sur Alain PASCAL

Alain PASCAL : auteur d’un certain nombre d’ouvrages qui, généralement, sont considérés comme des réquisitoires implacables contre la Franc-Maçonnerie et les différents ésotérismes. La réalité est quelque peu différente. Comme tous les disciples des ésotéristes René GUÉNON de Julius ÉVOLA, Alain PASCAL attaque une Franc-Maçonnerie — qu’il accuse d’avoir trahi l’Initiation par son égalitarisme —, pour mieux promouvoir une initiation traditionnelle d’essence aristocratique.
Les Initiés, tout au moins ceux qui sont encore dignes de ce nom, comprendront que notre démarche, même si elle semble parfois agressive, ne leur est pas foncièrement hostile. Elle vise surtout à réhabiliter la tradition, ou les traditions, ou pour être plus précis encore, particulièrement l’une d’entre elles.

Alain Pascal, La trahison des initiés, Éditions de l’Æncre, 1996, p. 7.

L’initiation est méfiance à la masse, à l’homme profane, sujets favoris de l’irrationnel. Seul l’initié, mort au vulgaire, acquiert la maîtrise de soi. Par la connaissance, il s’élève dans la hiérarchie de l’aristocratie de l’esprit. Toute l’action maçonnique est le contraire de cette initiation. La maçonnerie a servi l’idéal démocratique, pis, elle a soutenu la gauche, voire l’extrême-gauche. Elle avait pour mission d’éviter aux masses des errements, elle les a entraînées dans les massacres. Elle avait pour but la vérité. Elle a vécu dans le mensonge. La Franc-Maçonnerie a trahi l’initiation.

Alain Pascal, La trahison des initiés, Éditions de l’Æncre, 1996, p. 260.

Note sur Hervé RYSSEN

Hervé RYSSEN. Ancien militant anarchiste, puis communiste libertaire, il rejoint le Front National dans les années 90 et milite au GUD. Condamné plusieurs fois pour des propos ou écrits antisémites, il est l’auteur de plusieurs ouvrages, en général orientés vers le « problème juif » dont il semble obsédé. Citons :
  • Psychanalyse du Judaïsme,
  • Le fanatisme juif,
  • La mafia juive,
  • Le miroir du Judaïsme,
  • Histoire de l’antisémitisme,
  • Comprendre le Judaïsme,
  • Comprendre l’antisémitisme,
  • Le racisme antiblanc,
  • La guerre eschatologique .

Nous avons noté, sur son blog, cette publicité : « Le Projet Juif expliqué aux nuls - Lisez Hervé RISSEN ».

Source : Le blog d’Hervé Ryssen.

L’Union des Droites Nationales (UDN)

Une stratégie de conquête

Pour conquérir des places aux municipales de 2014, les mouvements nationalistes se sont constitués en une Union des Droites Nationales (UDN) qui regroupe :

  • Le Mouvement National Républicain (MNR) d’Annick MARTIN,
  • Le Parti de la France (PDF) de Carl LANG,
  • La Nouvelle Droite Populaire (NDP) de Robert SPIELER,
  • L’Œuvre Française de Pierre SIDOS,
  • Troisième Voie de Serge AYOUB,
  • Le Cercle national des combattants, de Roger HOLEINDRE,
  • Terre et Peuple du païen anti-chrétien Pierre VIAL,
  • Le Renouveau français de Thibault de CHASSEY.

Dans une conférence du 11 février 2013, Pierre VIAL — le véritable idéologue du jeune mouvement —, exposait son ambition pour l’UDN lors d’une réunion. En voici le compte-rendu :

Pierre VIAL, Président de Terre et peuple. Celui-ci rappela le rôle déterminant joué, au cours des années 70 et 80, dans la reconquête culturelle par ce qui fut alors appelé la Nouvelle Droite. Pierre VIAL sait de quoi il parle puisqu’il était secrétaire général du GRECE, la formation centrale de cette Nouvelle Droite. Il insista, non sans raisons, sur la nécessité de doter l’Union de la droite nationale d’un laboratoire d’idées digne de ce nom qui regrouperait toutes les compétences issues des différentes composantes de l’UDN, ainsi que, éventuellement, des spécialistes venus d’ailleurs afin de constituer le socle idéologique de ce que sera la Droite nationale de demain.

Source : Le blog de Rivarol.

Il s’agit donc bien de ressusciter le GRECE, le laboratoire de la pensée identitaire antichrétienne des années 70 et 80.

Sur les œcuménismes (nationalisme païen/christianisme) et (Tradition/Révolution)

Tous les mouvements de l’UDN sont groupusculaires et les troupes leur font cruellement défaut.Pour s’imposer dans le jeu démocratique, il leur faut du nombre. Aussi les nationalistes cherchent-ils, comme toujours, à s’allier les catholiques car, explique Maurras : « ils possèdent une discipline du plus grand prix » [4]. Il aurait pu ajouter : et ils sont si naïfs.

Les documents précédents démontrent clairement une tentative de ralliement des catholiques de tradition à des mouvements révolutionnaires : nationalistes, païens, antichrétiens et gnostiques. Or le compromis nationaliste ne peut pas se réaliser sur le plan théorique à cause d’une opposition trop flagrante, d’une part entre mouvements chrétiens et anti-chrétiens, et d’autre part, entre traditionalistes et révolutionnaires. La synergie des mouvements nationalistes envisagée par Civitas s’effectuera grâce à l’action politique : les manifestations seront autant de lieux pour susciter le sentiment illusoire d’une union dans un dessein commun.

Le grand architecte de cette politique de ralliement semble être Alain ESCADA.

Alain ESCADA, président de Civitas

Alain Escada est né le 16 mai 1970 à Bruxelles. Officiellement, il exerce la profession de bouquiniste à Schaerbeek dans la banlieue de Bruxelles.

  • Il est fondateur du journal Polémiques-Infos qui pratique l’œcuménisme tradis, nationaux-libéraux et nationaux-identitaires (le degrelliste Hervé Van Laethem* y a collaboré).
  • En 2005 il devient président du mouvement national-catholique Belgique et Chrétienté.
  • En 2009 on le retrouve secrétaire général de Civitas, mouvement dont il est promu président en 2012.

* Hervé VAN LAETHEM est secrétaire général du Mouvement Nation. Il a fait partie des dirigeants du groupe L’Assaut (aujourd’hui dissous), qui s’occupait de la sécurité de Robert FAURISSON, lorsque celui-ci se déplaçait en Belgique...

Le Colloque Terre et Peuple du 12 novembre 2005 à Bruxelles

Le 12 novembre s’est tenu à Bruxelles le colloque « Les peuples contre la globalisation » organisé conjointement par
  • Terre et Peuple Wallonie,
  • le mouvement Nation et
  • Synergies européennes.

Devant un public qui n’avait jamais été aussi nombreux et dont la jeune moyenne d’âge était réjouissante ont pris la parole

  • Georges HUPIN,
  • Charles VAN ZEE et
  • Hervé VAN LAETHEM (Mouvement Nation),
  • Alain ESCADA (Belgique et Chrétienté),
  • Robert STEUCKERS (Synergies Européennes),
  • Robert SPIELER (Alsace d’Abord),
  • Alexandre DOUGUINE,
  • Lionel FRANC (Terre et Peuple Wallonie),
  • Enrique BISBAL-ROSSELL (Tierra y Pueblo),
  • Pierre VIAL, qui a tiré les conclusions de la journée, soulignant que l’actualité en France démontrait le caractère inéluctable de la guerre ethnique dans une société marquée par l’omniprésence de l’immigration africaine.

Source : Le site identitaire Novopress Breizh.

Ainsi, bien avant d’intégrer Civitas, Alain ESCADA collaborait déjà avec Robert SPIELER et Pierre VIAL.

La IVe Fête de l’Identité du 1er décembre 2007 à Bruxelles

L’ESPRIT REBELLE au service de l’identité

Valeur négative, la rébellion ne vaut que par ce qu’elle conteste. Mais l’esprit de rébellion porte la marque positive de la vitalité et de la jeunesse. Et l’identité est pour nous la valeur primordiale.

Thème et programme :

  • Georges HUPIN - Ouverture et introduction du thème
  • Lionel FRANC - Présentation des orateurs
  • Charles PIERRE - « Des figures rebelles à travers l’histoire »
  • Pierre d’ANS - « La rébellion des classes moyennes »
  • Jean-Charles VAN ZEE - « La contre information comme acte de rébellion »
  • Alain ESCADA - « La famille traditionnelle rebelle à la subversion »
  • Pascal CUMS - « Pour une renaissance sociale, rébellion contre l’assistanat »
  • Kris ROMAN - « L’axe euro-russe rébellion contre la domination atlantiste »
  • Alain SORAL
  • Hervé VAN LAETHEM
  • Eddy HERMIE (en néerlandais)
  • Pierre VIAL - Conclusions idéologiques et stratégiques

Source : Le site Égalité et Réconciliation d’Alain SORAL.

Réunion « Du Kosovo à Anderlecht, on est chez nous ! » du 28 juin 2009

Réunion le 28 Juin : « Du Kosovo à Anderlecht, on est chez nous ! »

[...] réunion d’information avec comme orateurs :

  • Arnaud BORELLA, l’un des animateurs des opérations humanitaires en faveur des Serbes du Kosovo (Solidarité Kosovo)
  • Emanuele LICARI, porte parole du Mouvement Nation
  • Alain ESCADA, président de Belgique et Chrétienté
  • Hervé VAN LAETHEM, cadre du Mouvement Nation.

Source : Le blog de Jeune Nation/Résistance Nationale.

Conclusion

Il semble bien qu’Alain ESCADA veuille reproduire en France avec Civitas le même compromis, entre catholiques et nationalistes identitaires, que celui qu’il avait déjà construit en Belgique avec Belgique et Chrétienté.
Tous ces préparatifs porteront-ils leurs fruits ? Tous ces groupuscules parviendront-ils à percer (ce qu’ils n’ont jamais pu faire jusqu’à présent) ? Réussiront-ils à sauver la République ? Réponse en mars 2014 !

Quelques textes antidotes à cet œcuménisme contre-nature

Si l’idéologie nationaliste n’est pas le combat du catholique, il faut lutter autrement pour restaurer un ordre naturel et divin dans cette société où tout s’effondre.

[1Il semble que durant l’année 2012, plusieurs voix se soient élevées pour réclamer la mise à l’écart de Vincent REYNOUARD de la rédaction. Source : Altermedia.

[2Condamné en novembre 2007 à un an de prison et 10000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Saverne (Bas-Rhin) pour contestations de crime contre l’humanité, de nouveau condamné, en juin 2008, par le tribunal correctionnel de Bruxelles pour négationnisme, après avoir vécu dans la clandestinité pendant un an, il est arrêté le 9 juillet 2010, extradé vers la France où il a purgé sa peine.

[3Le GRECE ou Groupement de Recherche et d’Étude pour la Civilisation Européenne — dont les statuts ont été déposés le 17 janvier 1969 à la préfecture des Alpes-Maritimes, est une « société de pensée à vocation intellectuelle ». Les quarante militants qui l’ont portée sur les « fonts baptismaux » sont issus :

  • de la mouvance nationale-européenne comme Europe-Action de Dominique VENNER et Jean MABIRE,
  • de la Fédération des Étudiants Nationalistes (FEN),
  • du Mouvement National du Progrès (MNP) ou
  • du Rassemblement Européen pour la Liberté (REL).
  • La « tête pensante » en est le « philosophe » Alain de BENOIST.

Au cours des années 80, plusieurs dirigeants du mouvement le quittent, par stratégie, pour « émigrer » vers d’autres associations. Pierre VIAL et Guillaume FAYE suivent cette consigne. Cependant, les thèses du GRECE se propagent et infestent jusqu’aux milieux catholiques. En 2008, il fête son quarantième anniversaire...

[4Charles Maurras, Romantisme et Révolution, Ed. Nouvelle librairie nationale, Paris, 1922, pp.115-116. Auguste Comte.


Accueil | Contact | Plan du site | |