Les textes de ce site légitimiste n’engagent pas la personne de Louis XX

Vive le Roy
Unir les peuples de France dans l’amour du Roi

Modernité

info dans groupe Politique

info articles lies mot

La philosophie des modernes, sérieusement approfondie et réduite à sa plus simple expression, est l’art de se passer de l’être souverainement intelligent, de la Divinité, dans la formation et la conservation de l’univers, dans le gouvernement de la société, dans la direction même de l’homme. […] Je le répète : la philosophie moderne n’est autre chose que l’art de tout expliquer, de tout régler sans le concours de la Divinité.

Louis de BONALD, Mélanges littéraires, politiques et philosophiques, t.1, Ed. A. Le Clere, Paris, 1819, p.105-106.

L’âge moderne avec l’aliénation croissante du monde qu’il a produit, a conduit à une solution où l’homme où qu’il aille ne rencontre plus que lui-même.

Hannah ARENDT, La crise de la culture, Folio Essais, p.119.

[…] l’essence de la modernité consiste en un accroissement du gnosticisme. (p.183)

[…] La spéculation gnostique surmonta l’incertitude de la foi en abandonnant la transcendance et en conférant à l’homme ainsi qu’à son action dans le monde la signification d’un accomplissement eschatologique.
Au fur et à mesure que cette immanentisation progressait au niveau empirique, le processus de civilisation devint une œuvre mystique de salut personnel. La force spirituelle de l’âme qui, dans le christianisme, était consacrée à la sanctification de la vie pouvait désormais se tourner vers la création beaucoup plus séduisante, plus tangible et surtout plus facile, du paradis terrestre. (p.187)

Éric VŒGELIN, La nouvelle science du politique, Éditions du Seuil, 2000, Paris.

On ne comprend absolument rien à la civilisation moderne si l’on n’admet pas d’abord qu’elle est une conspiration universelle contre toute espèce de vie intérieure.

Georges BERNANOS, La France contre les robots, 1946.

Articles

Libres propos d’un fils de la modernité : Adolf HITLER

dimanche 26 septembre 2010 par Faoudel

Autorité et Pouvoir chez les classiques et les modernes

samedi 4 avril 2015 par Faoudel

Aux origines de la Modernité

dimanche 9 janvier 2011 par Betuy

Charles MAURRAS entre Positivisme, Empirisme organisateur et Nationalisme

dimanche 1er janvier 2012 par Faoudel, Savéan

Hitler et les catholiques

vendredi 22 mars 2013 par Faoudel

L’abolition de l’homme, par C.S. LEWIS (1898-1963)

samedi 26 octobre 2013 par MabBlavet

La gnose mère de la modernité, par Éric VŒGELIN

samedi 13 septembre 2014 par Faoudel

La légitimité, par Guy AUGÉ (1979)

dimanche 11 avril 2010 par ISH

La monarchie absolue de droit divin, impostures et réalité

lundi 9 mars 2009 par Betuy

Le combat légitimiste

jeudi 29 août 2013 par Faoudel

Le Déclin du courage, par Alexandre SOLJENITSYNE, Harvard (juin 1978)

lundi 23 février 2009 par MabBlavet

Mit Brennender Sorge, Encyclique contre le nazisme (1937)

dimanche 20 novembre 2011 par Faoudel

Portrait du révolutionnaire, par Richard HOOKER (1554-1600) et Éric VŒGELIN (1901-1985)

samedi 17 septembre 2011 par Faoudel

Un poème naturaliste : La découverte, de Charles MAURRAS

dimanche 6 octobre 2013 par Faoudel

Mots-clés dans le même groupe

Autres groupes de mots-clés

Accueil | Contact | Plan du site | |